Il y a des jours où rien ne va…

Comme aujourd’hui. Aujourd’hui devait être une belle journée. Marko et moi devions faire de la randonnée dans Peak District. J’avais fait mon étude la veille en conséquence et Marko avait regardé des sentiers à parcourir et les différents itinéraires possibles pour se rendre dans la région. Nous avions mis notre réveil à 7h et je ne croyais pas hier en le programmant qu’il allait annoncer une journée si pleine d’aléas.

Tout a commencé lorsque la douche a faillit déborder ce matin, parce que le drain est cette fois totalement bouché. En fait presque tous les drains de la maison sont bouchés parce qu’ils semblent tous être connectés et que la laveuse amasse les résidus de tissus quelque part dans la tuyauterie…  En espérant que le Drano viendra plus à bout des bouchons que le vinaigre et le bicarbonate de soude.

J’ai quand même réussi à nous faire un vrai déjeuner d’aventurier (omelettes au poivron, tomate, kale, thym) pendant que Marko réalisait que 1) les horaires de train n’étaient pas ceux qu’il avait vu la veille et 2) que les billets étaient beaucoup plus chers que prévu. Rapidement, on a essayé de trouver une autre destination avant qu’il soit trop tard pour partir, car le soleil se couche désormais vers environ 3h30. Plus proche de chez nous il y a Ilkley, un petit village avant Skipton, où nous étions déjà allés. Marko a trouvé une randonnée que nous pouvions faire pendant que j’appelais un taxi pour se rendre plus rapidement à la station de train. Malheureusement, le taxi est arrivé en 2 minutes (plutôt que 15) et nous avons du le renvoyer, faute de pouvoir faire nos sacs et noter les indications de la randonnée en si peu de temps. Finalement, nous sommes partis à 9h à pied en direction de la station, décidés à prendre le train une heure plus tard. À 10h nous étions en route pour Ilkley, après que Marko ait acheté deux tickets de trop sans le vouloir. Arrivés là-bas, nous avons eu toutes les difficultés du monde à trouver le chemin pour la randonné. Nous avons pourtant trouvé un « public footpath », qui nous a menés dans Ilkley Moor, un plateau au sud de Ilkley. Après s’être aventurés par inadvertance sur la propriété de quelqu’un, nous avons finalement trouvé le moyen de rejoindre le sentier.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À partir de ce moment, je dois avouer que nous avons eu presqu’une heure de bon ne randonnée, au bout de laquelle nous avons dîné sur le flanc d’une petite colline. Nous n’étions pas sitôt repartis que Marko se tourna la cheville. Il décida de continuer un peu, juste avant que je tombe à mon tour et me tourne légèrement le poignet. À ce moment, on a décidé qu’il était peut-être temps de faire demi-tour. Sur le chemin  du retour, nous avons finalement trouvé la route que nous devions prendre pour COMMENCER la marche. Bon, c’est déjà ça d’appris pour la prochaine fois…OOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Marko qui prend son air d'explorateur, malgré sa cheville douloureuse.

Marko qui prend son air d’explorateur, malgré sa cheville douloureuse.

O

Une fois en ville, après un bon café bien mérité, nous avons décidé de faire le tour des boutiques de la communauté. Finalement, je me suis trouvé une jolie paire de collants et surtout c’est mignonnes truffes dans une confiserie.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous sommes rentrés à Leeds, avons fait un arrêt au guichet de la station pour demander un remboursement pour les tickets inutiles de ce matin (qui nous a été accordé!) puis sommes rentrés à la maison. Je souhaitais vraiment manger quelque chose de bon et réconfortant après cette journée passée au froid à errer sur un plateau et dans les rues d’un village beaucoup trop nanti pour nous. (Honnêtement, les maisons faisaient penser au Lac Beauport ou à Westmount, dépendant de la référence que vous préférez.) Je voulais donc manger quelque chose de chaud mais aussi ne pas avoir à cuisiner. Marko décida de commander le repas d’un restaurant italien. Quelle surprise, une fois de plus, le livreur ne su pas où nous restions, nous appela pour avoir le chemin, et arriva avec de la nourriture tiède. En plus, alors qu’on ouvrait les paquets, on réalisa qu’on avait deux lasagnes au bœuf haché, alors que je devais avoir une lasagne au saumon fumé et sauce Alfredo. Marko appela, recommanda une autre lasagne, et une heure plus tard j’avais la pire lasagne jamais faite : pas de sauce Alfredo mais une sauce tomate fade, pas de saumon fumé mais du saumon en boîte, et pas seulement le saumon en boîte, mais aussi toutes les parties non comestibles du saumon qui n’avaient été enlevée ni de la boîte, ni de la lasagne.

Au moment où j’écris ces lignes, je réalise que même si sur le coup les imprévus de la journée ont paru être beaucoup plus considérables que les bons moments, nous avons tout de même réussi à rire, à se promener dans la nature et à passer du bon temps ensemble. Marko a été génial aujourd’hui, très terre à terre et optimiste, me forçant à rire quand je voulais tout laisser tomber et rentrer. Il s’est même poussé à marcher sur sa cheville pour me faire le plaisir de continuer notre marche. Et en ce moment, il m’offre mes deux chocolats de l’avent que j’avais oubliés dans les déboires de ce matin et c’est comme si tout avait bien été.

Advertisements

Une réflexion sur “Il y a des jours où rien ne va…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s