Malhamdale

Dimanche nous sommes partis en randonnée avec un couple d’amis dans le Malhamdale, à environ 1h30 de Leeds. Nous n’aurions pas pu mieux choisir notre journée : c’était la dernière fois que le bus faisait le trajet pour la saison et la température était radieuse. Après avoir reçu les conseils d’un vieux marcheur aguerri, nous avons commencé notre journée par la visite du Malham Tarn, un lac d’une dimension respectable, surtout compte tenu du fait qu’il se trouve à 377 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui en fait le lac le plus haut de l’Angleterre. D’un côté se répandaient des prairies à perte de vue alors que de l’autre un mur de roc s’imposait à nous. Nous nous sommes promis de pêcher ensemble cette année, en espérant que les permis de pêche ne sont pas hors de prix ici!

Nous avons ensuite descendus jusqu’à Malham Cove, une falaise au bout d’une vallée.  C’était tellement impressionnant que nous nous arrêtions à chaque minute pour se tourner afin de ne pas manquer le paysage qui s’offrait à nous. Je ne peux pas croire que nous avons croisé autant de gens qui demandaient si le parcours finissait bientôt afin d’en avoir fini au plus vite. Je ne comprends pas la raison de partir en randonnée si ce n’est que pour souhaiter être de retour à la maison. La vallée Ing Scar (aussi appelée Vallée sèche, bien qu’elle était plutôt humide, je vous dirais) était à elle seule extraordinaire, mais le spectacle de la Cove était étourdissant! Là où une chute issue des glaciers passait il y a de ça des dizaines de milliers d’années se trouve maintenant une plateforme faite de rochers brinquebalant donnant sur une falaise de 80 mètres de hauteur par 300 mètres de largeur.

Nous avons été forcés de nous arrêter à la Cove pour dîner, mais je dois dire que mon appétit à été coupé par la vue s’offrant à moi. Nous sommes repartis un peu à contrecœur, mais sachant que nous avions encore beaucoup à voir.

Notre prochaine destination était Janet’s foss, une chute que nous pensions plus impressionnante mais qui reposait dans le plus charmant des petits sous bois. Nous aurions pu continuer à nous diriger vers le village de Malham, mais nous avons finalement décidé de retourner sur nos pas nous atteindre la Gordale Scar. Il s’agit d’un ravin d’un kilomètre et demi où coulent plusieurs chutes d’une centaine de mètres chaque. La vue à l’entrée du ravin était déjà majestueuse, mais une fois arrivés aux chutes, le ciel maintenant couvert s’illumina de nouveau pour nous offrir ce spectacle digne du paléolithique.

Notre journée c’est terminée par un verre dans un pub de Malham et par des fish & chips dans la ville de Skipton. Cette aventure a complètement changé ma perception de l’Angleterre et je suis maintenant excitée de partir à la recherche de d’autres lieux féeriques comme celui-ci. On aurait tort de limiter ce pays à ses villes post-industrielles. L’Angleterre regorge de paysages resplendissant et c’est dommage qu’il y ait si peu de gens pour les apprécier.

Advertisements

Une réflexion sur “Malhamdale

  1. Ping : Il y a des jours où rien ne va… | Un chat une van

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s